Accueil > Découvrir la ville > Histoire de la ville > Couvent des Cordeliers

Couvent des Cordeliers

Le couvent des Cordeliers fut le premier de l'ordre des Franciscains fondé en Dauphiné en 1220 et le deuxième ou le troisième fondé en France. C'est en 1210 que Saint-François d'Assise confie cinq de ses moines à Guichard de Beaujeu, ambassadeur de l'empereur Philippe-Auguste. A son retour il fait une halte à Moirans chez son cousin Berlion. Ce dernier obtient de garder deux frères dont un est le cousin de Sainte Claire d'Assise, le frère Rufin.

Ainsi naît l'implantation des premiers franciscains dans le Dauphiné. On pouvait lire sur la porte de l'église des Cordeliers l'inscription " Prima domus ordinis sancti Francisci en Dalphinatu ".

Après la suppression des Ordres religieux lors de la Révolution française en 1792, les moines sont expulsés et le couvent est vendu au titre des biens nationaux. En 1853, Marguerite et Oronce de la Motte, propriétaires de l'ensemble fondent une institution de charité dont est issu un hospice transformé depuis 1970 en maison de retraite.

De ce couvent il reste aujourd'hui quelques vestiges inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1989. En effet, lors de fouilles archéologiques on a découvert deux baies géminées et un chapiteau sculpté qui révèlent la présence d'une salle capitulaire ouvrant une galerie de cloître. 

Des fresques mises à jour

En juin 2004, la restauration du Passage des Cordeliers avait permis de mettre à jour des fresques dans la pièce principale de l’ancien couvent. Ces décors peints, présentant un intérêt jugé inestimable, compte tenu de leur rareté dans le département et de leur ancienneté (XIVème siècle), la commune de Moirans, soucieuse de la mise en valeur de son patrimoine, décide d’entreprendre leur restauration. Elle confie à Christine Guilloud, Restauratrice d’œuvres d’art et de peintures murales, ce « chantier d’art » qui débute par une première phase dite « de mesures conservatoires ».

Le dégagement des badigeons recouvrant les peintures et au nettoyage de la couche picturale à la gomme est entrepris dans un premier temps, celui du mortier ciment autour des solives et en bordure des fresques dans un deuxième temps. Ils sont complétés par des travaux de consolidation de la couche picturale par injection d’une dispersion d’émulsion acrylique et la consolidation de l’arricio (enduit de support) par injection d’un coulis . Cette première phase de travaux s’achève par le rebouchage des zones lacunaires avec un mortier de chaux aérienne.
Une seconde phase d’intervention visait plus précisément la restauration picturale proprement dite.



 

Agenda

Samedi 16 novembre 2019

Fleurissement

Fleurissement

 Remise des prix du Concours de fleurissement  à 11h

en savoir +

Du 07 au 17 novembre 2019

Exposition artistique

Exposition artistique


Rosemonde Raco, dessinatrice et 17 sculpteurs de l’ACDA (Atelier de Création et de Développement Artistique) exposeront prochainement dans ce lieu emblématique. Des représentations d’animaux réalisées au pastel, ainsi que des ...

en savoir +

Vendredi 29 novembre 2019

Boom des enfants

Boom des enfants

organisée par le  Sou des écoles, de 17h30 à 21h30.

en savoir +

Du 20 novembre au 1er décembre 2019

Exposition

Exposition

 Compagnons de la Palette, exposition

en savoir +
Plus de dates